Comment diminuer le risque de blessure à l’aine

Physiothérapeute du sport

Tel que discuté dans un article précédent, le ratio de force des adducteurs/abducteurs de la hanche est un facteur prédicteur important pour les blessures à l’aine. D’ailleurs, une étude soutient que les joueurs de la LNH ayant un ratio ADD-ABD de moins de 80% seraient 17 fois plus à risque de subir un claquage des adducteurs.

Suite à l’identification de ce facteur de risque important, les mêmes chercheurs ont analysé l’impact que pourrait avoir un programme d’entraînement spécifique de renforcement des adducteurs chez des joueurs ayant un ratio de force problématique, soit inférieur à 80%. Les participants de cette étude ont pris part à un entraînement qui consistait à suivre un programme d’exercice trois fois par semaine pendant six semaines. Ce programme était constitué d’exercices de renforcement variés. On y retrouvait autant des contractions musculaires concentriques et excentriques, que des exercices fonctionnels.
Le taux d’incidence des claquages des adducteurs chez les joueurs qui avaient initialement un ratio ADD-ABD inférieur à 80% est passé de 3,2 à 0,71 blessures par 1000 parties.

Bien que le risque ne peut pas être complètement éliminé, le programme d’exercice à contribué à diminuer de façon significative le risque de subir une blessure à l’aine. En effet, le programme d’entraînement spécifique a permis de diminuer l’incidence des claquages aux adducteurs de près de 80% chez cette population à risque.

En tant que joueur, vous pourriez grandement bénéficier d’une évaluation spécifique pour identifier vos lacunes et vos facteurs de risque et ainsi agir efficacement avant que ne se produise un événement malheureux. L’adage «Il vaut mieux prévenir que guérir» n’aura jamais été aussi vrai.

Écrit par Maxime Provencher, M. Physiothérapie

Références:
Tyler TF, Nicholas SJ, Campbell RJ, Donellan S, McHugh MP. The effectiveness of a preseason exercise program to prevent adductor muscle strains in professional ice hockey players. Am J Sports Med. 2002 Sep-Oct;30(5):680-3.

Vous désirer restez à l’affût des nouveaux articles avant même qu'ils soient publiés?
Inscrivez-vous à notre Infolettre.

Du même auteur

Voulez-vous arrêter plus de rondelles?

Voulez-vous arrêter plus de rondelles?     Maxime Physiothérapeute du sport La ligne est souvent bien mince entre la réussite et l’échec lors d’un putt de 15 pieds au golf, d’un panier de trois points au basketball et d’un arrêt à la suite d’un lancer...

lire plus

Hockey et yoga, une bonne combinaison?

Hockey et Yoga, une bonne combinaison? MAXIME Physiothérapeute du sport La pratique du yoga gagne en popularité en Amérique du nord depuis le début du siècle. En 2005 au Canada, il y avait plus de 1,4 millions de personnes qui pratiquaient...

lire plus

Le Q-Collar: Une nouveauté en prévention des commotions

Le Q-Collar: une nouveauté en prévention des commotions? MAXIME Physiothérapeute du sport De nos jours, il y a de plus en plus de moyens qui sont déployés pour prévenir les blessures lors de la pratique sportive. Au hockey, plusieurs stratégies ont porté fruit alors...

lire plus
Share This
SOUMISSION
ON-LINE QUOTE