Le secret pour marquer des buts

Biomécanicien du sport

À la lumière des révélations faites dans un article précédant, il est maintenant clair que les gardiens anticipent la trajectoire de la rondelle en fonction du mouvement de lancer du joueur, soit avant même que le contact avec la rondelle ne soit effectué. Un attaquant qui sait cela connait donc la clé du succès pour déjouer un gardien avec son lancer : il doit être en mesure de cacher ses intentions pendant sa motion de lancer.

Afin d’éviter de montrer au gardien l’endroit visé par son tir, l’attaquant peut essayer de prendre le gardien de vitesse en effectuant un tir sans avertissement ou sans donner d’indices de préparation au gardien. Le meilleur exemple est le tir en patinant, tir pour lequel on continue de patiner tout en effectuant le lancer. Avec ce type de lancer, le temps de réaction du gardien augmente, car les étapes du traitement de l’information commencent plus tard et sont plus complexes (1). Ce temps de réaction du gardien peut augmenter de 50 et 200 ms, soit presque le double d’un temps de réaction habituel.

Une autre façon de battre un gardien en considérant que celui-ci anticipe la trajectoire de la rondelle en fonction de la motion de lancer est de faire autre chose que ce que l’on projette. Il faut donc que la conséquence du contact de la rondelle avec la palette du bâton ne soit pas celle qui était annoncée par l’élan du joueur. Ce type de tir peut être fait de façon volontaire (lancer déguisé) ou même involontaire comme lorsqu’un joueur manque son lancer et que la rondelle déjoue quand même le gardien.

En somme, pour déjouer un gardien, un attaquant doit réussir à berner l’analyse du mouvement de lancer que fait celui-ci. Les meilleurs marqueurs sont donc ceux qui arrivent à cacher aux gardiens ce qu’ils vont faire. Évidemment, la réussite d’un tir en patinant ou d’un lancer déguisé fait parti d’habiletés avancées.

La maîtrise des techniques de lancer classiques devrait être priorisée chez les jeunes joueurs avant de s’aventurer dans ce genre de pratique. Le tout devrait être intégré tardivement dans les étapes d’un développement équilibré du joueur de hockey. De nombreuses heures d’entraînement sont nécessaires afin de réussir des lancers qui tromperont les gardiens, mais c’est à l’aide de ceux-ci que les meilleurs attaquants se démarquent.

Écrit par Léandre Gagné Lemieux, M.Sc. Kinésiologie

Références
1. Schmidt RA, Lee TD (2005) Motor control and learning : A behavioral emphasis. Fouth edition. Human kinetics. Champain, Il, 537 pages.

Vous désirer restez à l’affût des nouveaux articles avant même qu'ils soient publiés?
Inscrivez-vous à notre Infolettre.

Du même auteur

Comment entraîner la coordination oeil-main?

Comment entraîner la coordination oeil-main ? LÉANDRE Biomécanicien Dans un article précédant, la coordination œil-main a été décrite comme une habileté motrice essentielle à une bonne performance à la position de gardien de but. La compréhension de cette...

lire plus
Share This
SOUMISSION
ON-LINE QUOTE