Comprendre le temps de réaction ?

Biomécanicien du sport

Le temps de réaction est une mesure très importante dans les sports où la vitesse d’exécution et les prises de décision sont des déterminants de la performance. Bien que ce concept soit souvent associé aux gardiens de but, les joueurs aussi doivent être en mesure de répondre rapidement à un stimulus donné. Le temps de réponse comprend trois composantes importantes: l’acquisition et le transfert des informations vers le cerveau, la sélection d’une réponse et le temps de mouvement[1].

Afin de mieux comprendre le concept, prenons l’exemple d’un gardien de but qui fait face au tir d’un adversaire placé devant lui:

Acquisition et transfert des informations vers le cerveau
Pour effectuer l’arrêt, le gardien doit savoir où le joueur va lancer. Pour ce faire, il utilise son système visuel (ses yeux) qui l’aidera a déterminer la trajectoire et la vitesse de la rondelle. Certaines études nous permettent maintenant de savoir que le gardien ne regarde pas seulement la rondelle suite au contact avec le bâton, mais qu’il utilise aussi d’autres informations préalables au tir, comme la position des hanches du joueur[2]. Le temps de récupération de ces informations s’additionne au temps de transfert vers le cerveau par le nerf optique.

Sélection de la réponse
Dans son cerveau, le gardien compare les informations visuelles envoyées par les yeux à ce qu’il connait déjà (expériences passées), puis sélectionne une réponse motrice qui correspond à la trajectoire qu’il prévoit que la rondelle va faire. Un patron de moteur de réponse est alors programmé dans le cortex moteur et est prêt à être lancé pour effectuer un mouvement.

Le temps de mouvement
La réponse étant sélectionnée et programmée, des signaux sont envoyés aux muscles pour créer l’action voulue. L’activation musculaire et le mouvement du bras, par exemple, seront comptabilisés dans le temps de mouvement.

En somme, le temps de réaction (acquisition des informations et sélection de la réponse) est un processus qui englobe une série d’événements qui s’enchaînent en très peu de temps. Il est additionné au temps de mouvement pour obtenir le temps de réponse. L’amélioration d’une des trois composantes permettra donc de diminuer le temps de réponse global.

Attention !! On mélange souvent ce concept avec le réflexe. Bien que le terme soit fréquemment employé, un réflexe fait référence à une réponse automatique sans traitement par le cerveau. Dire qu’un gardien de but a de bons réflexes voudrait donc dire qu’il n’a pas besoin de traiter les informations visuelles.

Écrit par Léandre Gagné Lemieux, M.Sc. kinésiologie

Références
1.Schmidt RA, Lee TD (2005) Motor control and learning: A behavioral emphasis, 4e édition. Human Kinetics, Champaign, Illinois.
2.Williams AM, Davids K. (1998) Visual search strategy, selective attention, and expertise in soccer. Res Q Exerc Sport 69(2):111-28.

Vous désirer restez à l’affût des nouveaux articles avant même qu'ils soient publiés?
Inscrivez-vous à notre Infolettre.

Du même auteur

Comment entraîner la coordination oeil-main?

Comment entraîner la coordination oeil-main ? LÉANDRE Biomécanicien Dans un article précédant, la coordination œil-main a été décrite comme une habileté motrice essentielle à une bonne performance à la position de gardien de but. La compréhension de cette...

lire plus
Share This
SOUMISSION
ON-LINE QUOTE