Bain de glace: moins bon que vous le pensez !?

Physiothérapeute du sport

Il existe plusieurs méthodes utilisées par les sportifs sur une base quotidienne pour la récupération après l’exercice. Elles sont habituellement utilisées pour diminuer les courbatures, pour diminuer le risque de blessure et pour améliorer la performance. Une méthode populaire chez les hockeyeurs est l’immersion dans l’eau froide suite aux entraînements et aux parties. Les athlètes qui vénèrent cette méthode l’aiment surtout car elle permet de diminuer les douleurs induites par l’entraînement, cependant l’impact réel de cette méthode est méconnu.

En effet, outre la diminution de la douleur secondaire à l’entraînement, le bain de glace ne semble pas amener d’autres changements positifs pour le hockeyeur(1). Bien que les évidences sur le sujet sont parfois contradictoires, Roberts (2015) a montré l’effet négatif des bains de glace sur le gain de masse musculaire et de force lors d’un programme de renforcement de 12 semaines constitué de deux entraînements par semaine. Son utilisation pour 10 minutes à 10,1°C suivant chaque entraînement a été moins efficace qu’un repos actif sur vélo d’une durée de 10 minutes à une faible vitesse librement choisie. L’immersion dans l’eau froide a retardé ou même inhibé l’activité des cellules ayant pour rôle de moduler normalement la réponse physiologique du corps humain suite aux exercices de renforcement. Ultimement, le groupe ayant utilisé le bain de glace a mis autant d’effort dans l’entraînement que le groupe contrôle et n’a pas eu autant de bénéfice sur le gain de masse musculaire et de force(2).

L’utilisation de l’immersion en eau froide sur une base régulière interférerait avec les mécanismes d’adaptations secondaires à l’entrainement en force(2,3). Le corps humain a une capacité d’adaptation phénoménale et les stratégies de récupération suite à l’activité physique devraient être utilisées pour exploiter le plein potentiel de celle-ci.

Malgré ces résultats, l’utilisation du bain de glace n’est pas nécessairement à proscrire pour tous. Son effet sur la diminution de la douleur est bien démontrée et c’est principalement dans cette optique que cette méthode de récupération devrait être choisie chez les hockeyeurs. Bref, l’immersion dans l’eau froide ne devrait pas être utilisée de façon systématique après l’entraînement mais bien planifiée de façon spécifique en fonction des différentes compétitions et des différents types d’entraînements.

Écrit par Maxime Provencher, M. Physiothérapie

Références:
1. Glasgow, P.D. & al. Cold water immersion in the management of delayed-onset muscle soreness : Is dose important? A randomised controlled trial, Physical therapy in sport (2014), http://dx.doi.org/10.1016/j.ptsp.2014.01.002.
2. Roberts, LA & al. Post-exercise cold water immersion attenuates acute anabolic signalling and long-term adaptations in muscle to strength training. J Physiol. 2015 Jul 14. P1-17.
3. Frohlich,M. & al. Strength training adaptations after cold-water immersion. Journal of Strength and Conditioning Research. Sptembre 2014,VOLUME 28, Num 9. P.2628-2633.

Vous désirer restez à l’affût des nouveaux articles avant même qu'ils soient publiés?
Inscrivez-vous à notre Infolettre.

Du même auteur

Voulez-vous arrêter plus de rondelles?

  Voulez-vous arrêter plus de rondelles?       Maxime Physiothérapeute du sport La ligne est souvent bien mince entre la réussite et l’échec lors d’un putt de 15 pieds au golf, d’un panier de trois points au basketball et...

lire plus

Hockey et yoga, une bonne combinaison?

  Hockey et Yoga, une bonne combinaison?   MAXIME Physiothérapeute du sport La pratique du yoga gagne en popularité en Amérique du nord depuis le début du siècle. En 2005 au Canada, il y avait plus de 1,4 millions de personnes qui...

lire plus

Le Q-Collar: Une nouveauté en prévention des commotions

Le Q-Collar: une nouveauté en prévention des commotions? MAXIME Physiothérapeute du sport De nos jours, il y a de plus en plus de moyens qui sont déployés pour prévenir les blessures lors de la pratique sportive. Au hockey, plusieurs stratégies ont porté fruit alors...

lire plus
Share This
SOUMISSION
ON-LINE QUOTE