La posturologie, une révolution dans le monde du sport québécois?

Biomécanicien du sport

Vous avez peut-être été interpelés récemment par l’apparition de posturologues dans l’entourage d’athlètes que vous suivez. La posturologie est en fait un terme relativement jeune, surtout répandu dans le monde francophone, car il a été principalement développé en France. Il s’agit tout simplement de l’étude de la posture, de l’équilibre et de la stabilité du corps dans l’espace (1,2).

Plusieurs professionnels de la santé qui entourent les athlètes font ce travail depuis de nombreuses années comme les physiothérapeutes, les kinésiologues et autres. Si ces professionnels sont reconnus depuis longtemps au Québec, ils n’existent pas sous cette forme en France. D’un côté, les kinés (équivalent français des physiothérapeutes québécois) sont grandement axés sur le traitement manuel et le massage sportif et un peu moins sur l’analyse fonctionnelle (posture et mouvement). De l’autre côté, les préparateurs physiques évoluant dans le système français se concentrent particulièrement sur l’analyse et l’amélioration de la performance. Cela crée un vide que ce sont empressés de remplir ces nouveaux spécialistes gradués de deux fins de semaine de formation (3). Lorsqu’ils sont importés de ce côté de l’Atlantique, les posturologues arrivent dans un milieu où cette thématique est grandement couverte par les différents professionnels de la santé qui entourent les athlètes.

Les physiothérapeutes et les kinésiologues sont formés dans un milieu universitaire scientifique et intègrent cette approche de la correction de la posture et de travail kinesthésique dans une panoplie d’interventions variées. Il ne faut pas se laisser berner par les investissements en publicité pour nous présenter la posturologie comme un art nouveau et révolutionnaire, les professionnels de la santé que vous consultez déjà appliquent ces techniques depuis bien longtemps.

En terminant, rappelez-vous que le terme posturologue n’est pas un titre réservé et que n’importe qui peut se l’attribuer, en ayant fait ou non une formation de deux fins de semaine avec des gourous de ces techniques. Soyez donc vigilants quant aux individus à qui vous confiez votre santé. Les kinésiologues et les physiothérapeutes ont des formations universitaires diversifiées qui durent plusieurs années et qui sont basées sur des données probantes. On serait bien fou de s’en passer!!

Écrit par Léandre Gagné Lemieux, M.Sc. kinésiologie

Références :
1. Visser JE, Carpenter MG,et al. The clinical utility of posturography. Clin Neurophysiol. 2008;119(11):2424-36.
2. Furman JM.Posturography: uses and limitations.Baillieres Clin Neurol. 1994 Nov;3(3)
3. http://www.posturologie.org/

Vous désirer restez à l’affût des nouveaux articles avant même qu'ils soient publiés?
Inscrivez-vous à notre Infolettre.

Du même auteur

Comment entraîner la coordination oeil-main?

Comment entraîner la coordination oeil-main ? LÉANDRE Biomécanicien Dans un article précédant, la coordination œil-main a été décrite comme une habileté motrice essentielle à une bonne performance à la position de gardien de but. La compréhension de cette...

lire plus

Le travail musculaire de la poussée en patin avant

Le travail musculaire de la poussée en patin avant LÉANDRE Biomécanicien du sport Les joueurs de hockey passent leur été à s’entraîner dans le but d’améliorer leurs performances sur la patinoire. L’aspect principal que la plupart des joueurs souhaite améliorer est la...

lire plus
Share This
SOUMISSION
ON-LINE QUOTE