L’art du lancer: précision ou puissance ?

Physiothérapeute du sport

Lorsque l’on observe les francs tireurs de la LNH, il peut sembler très simple de lancer une rondelle dans la lucarne. En fait, lancer la rondelle avec une telle précision est un art. Lorsqu’un joueur atteint la cible dans le haut du filet, il s’agit d’une tâche beaucoup plus complexe que d’être précis dans le bas du filet. Du moins, c’est ce que le chercheur Yannick Michaud-Paquette et ses collègues ont évalué.

En effet, lorsque le lancer est effectué dans un environnement contrôlé à une distance de 4 mètres du but, il y aurait un ‘handicap’ qui ferait en sorte qu’il serait environ 20% plus difficile de viser le haut du filet versus le bas du filet. Lancer dans le haut du filet est une tâche plus complexe qui nécessite un ajustement de la part du joueur puisque la gravité amène un élément supplémentaire avec lequel il doit composer.

Selon les chercheurs, un des facteurs qui aurait le plus d’impact sur la précision des lancers dans le haut du filet serait la vitesse de la rondelle lorsqu’elle quitte la glace. Installé à 4 mètres du filet, un joueur décochant un lancer de 54 mph verra la rondelle atteindre le filet 13 cm plus bas que la trajectoire initiale due a l’effet de la gravité. Par le fait même, un joueur possédant un lancer moins puissant, soit par exemple de 29 mph, verra la rondelle atteindre le filet 46 cm plus bas que la trajectoire initiale.

Bien que la précision du lancer dans la lucarne ne réside pas uniquement dans la vitesse de celui-ci, il ne faut pas négliger ce facteur dans les entraînements. Travailler initialement sur la vitesse du lancer pour optimiser la précision de celui-ci à plus long terme semble l’alternative idéale. Ainsi, le secret des professionnels pour atteindre les cibles étroites réside fort probablement dans la puissance du lancer qu’il peaufine tous les jours.

Écrit par Maxime Provencher, M. Physiothérapie

Référence :
Michaud-Paquette, Y., Pearsall, D. J., Turcotte, R. A. (2009). Predictors of scoring accuracy: ice hockey wrist shot mechanics. Sports Engineering, 11, 75-84.

Vous désirer restez à l’affût des nouveaux articles avant même qu'ils soient publiés?
Inscrivez-vous à notre Infolettre.

Du même auteur

Voulez-vous arrêter plus de rondelles?

Voulez-vous arrêter plus de rondelles?     Maxime Physiothérapeute du sport La ligne est souvent bien mince entre la réussite et l’échec lors d’un putt de 15 pieds au golf, d’un panier de trois points au basketball et d’un arrêt à la suite d’un lancer...

lire plus

Hockey et yoga, une bonne combinaison?

Hockey et Yoga, une bonne combinaison? MAXIME Physiothérapeute du sport La pratique du yoga gagne en popularité en Amérique du nord depuis le début du siècle. En 2005 au Canada, il y avait plus de 1,4 millions de personnes qui pratiquaient...

lire plus

Le Q-Collar: Une nouveauté en prévention des commotions

Le Q-Collar: une nouveauté en prévention des commotions? MAXIME Physiothérapeute du sport De nos jours, il y a de plus en plus de moyens qui sont déployés pour prévenir les blessures lors de la pratique sportive. Au hockey, plusieurs stratégies ont porté fruit alors...

lire plus
Share This
SOUMISSION
ON-LINE QUOTE