La blessure à l’aine chez le joueur de hockey ?

Physiothérapeute du sport

Dans sa préparation physique, le hockeyeur doit tenir compte des spécificités du sport pour augmenter ses performances et diminuer ses risques de blessures. Une blessure relativement fréquente et connue dans le milieu est la blessure à l’aine. Ainsi, il est important de prendre connaissance que des chercheurs ont développé des méthodes efficaces afin de prévenir ce type de blessures.

Des études réalisées auprès de joueurs de la LNH ont permis d’identifier un facteur important pouvant aider à prévenir les douleurs à l’aine. En phase de patinage, la mise en action des muscles abducteurs et adducteurs de la hanche permet respectivement à un joueur d’effectuer une poussée, pour ensuite ramener sa jambe sous son corps. De ce fait, le ratio de force entre les muscles adducteurs et abducteurs est un déterminant qui pourrait être intimement relié à l’incidence des blessures à l’aine.

En effet, des chercheurs ont eu l’idée de comparer le ratio de la force des muscles ADDucteurs/ABDucteurs en pré-saison. Par la suite, ils ont analysé les données des joueurs blessés à l’aine durant la saison avec les joueurs en santé. La moyenne de force des muscles ADDucteurs en pré-saison était 18% plus basse comparativement à la moyenne des joueurs en santé. Le ratio de force des muscles ADDucteurs/ABDucteurs était significativement différent entre les 2 groupes. Chez les joueurs en santé, le ratio moyen était de 95%. Alors que chez les blessés, le ratio moyen était de 78%. De plus, les joueurs blessés avaient un ratio moyen de l’aine en santé de 86% alors que celui de l’aine blessée était de 70%.

Ainsi, le ratio de la force des muscles ADDucteurs/ABDucteurs est un excellent prédicteur d’une blessure à l’aine. Somme toute, les joueurs ayant un ratio inférieur à 80% sont 17 fois plus à risque de subir une blessure à l’aine.

Il vous est maintenant possible de diminuer le risque d’avoir cette blessure en normalisant le ratio de force entre vos adducteurs et vos abducteurs de la hanche. Il s’agit de consulter un professionnel qui pourra précisément évaluer votre force et vous conseiller par rapport aux exercices pouvant vous permettre de diminuer le risque.

Écrit par Maxime Provencher, M. Physiothérapie

Références :
Tyler TF, Nicholas SJ, Campbell RJ, McHugh MP. The association of hip strength and flexibility on the incidence of groin strains in professional ice hockey players. Am J Sports Med. 2001;29(2):124-128.

Vous désirer restez à l’affût des nouveaux articles avant même qu'ils soient publiés?
Inscrivez-vous à notre Infolettre.

Du même auteur

Voulez-vous arrêter plus de rondelles?

Voulez-vous arrêter plus de rondelles?     Maxime Physiothérapeute du sport La ligne est souvent bien mince entre la réussite et l’échec lors d’un putt de 15 pieds au golf, d’un panier de trois points au basketball et d’un arrêt à la suite d’un lancer...

lire plus

Hockey et yoga, une bonne combinaison?

Hockey et Yoga, une bonne combinaison? MAXIME Physiothérapeute du sport La pratique du yoga gagne en popularité en Amérique du nord depuis le début du siècle. En 2005 au Canada, il y avait plus de 1,4 millions de personnes qui pratiquaient...

lire plus

Le Q-Collar: Une nouveauté en prévention des commotions

Le Q-Collar: une nouveauté en prévention des commotions? MAXIME Physiothérapeute du sport De nos jours, il y a de plus en plus de moyens qui sont déployés pour prévenir les blessures lors de la pratique sportive. Au hockey, plusieurs stratégies ont porté fruit alors...

lire plus
Share This
SOUMISSION
ON-LINE QUOTE